www.snuipp.fr

SNUipp-FSU | Section du Var

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CARRIERE  / CAPD/GT 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
19 octobre 2007

CAPD - 19 octobre 2007

Promotions 2007/2008 : la déclaration du SNUipp.

Déclaration du SNUipp-FSU à la CAPD du 19 octobre 2007

Cette CAPD a été décalée d’un jour à la demande du SNUipp. Elle se tient au lendemain d’une journée exceptionnelle de mobilisation. Des milliers de salariés de l’Etat, des collectivités et des entreprises publiques se sont retrouvés dans les rues de Toulon et Draguignan pour la sauvegarde des systèmes de retraite solidaire, de la protection sociale, l’augmentation des salaires, la défense de l’emploi et des droits sociaux. Le gouvernement doit prendre la mesure de la force et de la détermination qui se sont exprimées hier et nous entendons poursuivre notre action unitaire pour la sauvegarde du modèle social français. Denis Kessler, ex n°2 du Medef, apportait il y a quelques jours dans la presse nationale son soutien aux mesures gouvernementales en ces termes : « La liste des réformes ? C’est simple : prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception ! Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945 et de défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance ». Que les choses soient claires : le couple Sarkosy/Parisot nous trouvera sur sa route.

En matière d’éducation, le SNUipp a été reçu par la commission Pochard sur le métier d’enseignant. En fixant au printemps la présentation d’un livre blanc issu soit disant « de la proposition du gouvernement et de la négociation », le premier Ministre agite un rideau de fumée pour masquer les milliers de suppressions de postes dans l’Education Nationale et imposer une vrai-fausse négociation. En effet, comment comprendre l’élaboration d’un livre vert en décembre alors que le Ministre de l’Education Nationale annonce des nouvelles mesures importantes pour l’école primaire à la fin du mois d’octobre ? Comment comprendre l’annonce d’une réflexion sur le service, sa durée et son organisation alors que celui-ci vient d’être profondément modifié par une annonce télévisée sur la suppression du samedi matin ? Les professionnels de l’enseignement que sont les enseignants des écoles devront-ils guetter sur les écrans de télévision les annonces ministérielles imprécises sur l’école ou seront-ils consultés et bénéficieront-ils d’une information professionnelle précise ? Pour le SNUipp la confiance et le respect envers les enseignants ne peuvent prendre vie que par des gestes concrets qui se traduisent par une véritable information et l’organisation de véritables concertations.

Concernant cette CAPD, nous tenons à souligner notre double satisfaction. Tout d’abord celle d’avoir été entendus l’an dernier lorsque nous avons demandé la tenue d’une CAPD unique pour les PE et les instituteurs en ce qui concerne les promotions. Ensuite celle d’avoir –ENFIN- été à nouveau entendus concernant la tenue de cette commission en octobre plutôt qu’en décembre. Ces mesures permettent de régulariser plus rapidement les salaires de nos collègues promus, dont certains devaient attendre jusqu’à 6 mois pour voir leur nouvel échelon pris en compte sur leur fiche de paye.

Nous tenons néanmoins à rappeler que les instituteurs et les PE font le même métier, ont les mêmes missions, les mêmes responsabilités, mais n’ont pas la même carrière. L’engagement pris par le gouvernement suite à l’action des personnels de permettre à tous les instits d’être intégrés avant 2007 et par conséquence à tous les retraités d’être assimilés, n’a pas été tenu. Nous constatons que l’avancement des PE sortis des IUFM est freiné ou bloqué à l’ancienneté à partir du 7ème ou 8ème échelon, échelons d’intégration des instituteurs, que des enseignants partent en retraite encore instituteurs ou PE loin, voire très loin du dernier échelon, que de nombreux instituteurs retraités attendent leur assimilation, que l’indice 782, indice terminal de la hors classe, est limité à un très petit nombre de PE. Pour le SNUipp, l’avancement de tous au grand choix et la possibilité pour tous d’atteindre l’indice 782, actuel indice du dernier échelon de la hors classe sont indispensables.

Pour conclure, nous rappelons que lundi prochain se tient le procès de notre collègue Florimond Guimard, professeur des écoles à Marseille, poursuivi devant la justice pour avoir pour avoir participé à une action collective destinée à s’opposer à l’expulsion d’un père de famille de deux enfants scolarisés dans son école. Nous lui apporterons notre soutien comme à toutes celles et ceux qui agissent pour le droit de tous les enfants à aller à l’école.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 83 Immeuble "Le Rond-Point" Avenue Pierre et Marie Curie 83160 LA VALETTE Tél : 04.94.20.87.33 | Fax : 04.94.20.87.34 | snu83@snuipp.fr


Agrandir le plan


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU | Section du Var , tous droits réservés.